Santé de la peau 5 mai 2018

Tous les écrans solaires ne sont pas égaux

Avec le joli soleil du mois de mai, il est important de bien protéger la peau contre les vilains rayons ultraviolets.

Deux trucs à faire attention avec les écrans solaires

1. Méfiez-vous des FPS élevés !

Plus l’indice de protection est haut (ex. : 50, 60 ou total), plus la concentration en ingrédients médicamenteux est élevée, et cela peut assécher ou irriter votre peau. De plus, nous savons maintenant qu’un FPS de 30 bloque les UVB à 97%, qu’un FPS de 50 les bloque à 98% et qu’il est impossible de bloquer les rayons à 100%, peu importe le FPS. Les termes écran total et protège pendant 8 heures sont purement marketing.

Voici un tableau illustrant bien la mince différence entre les niveaux de FPS :

Ce qui importe vraiment, c’est la quantité de crème qu’on applique afin d’être bien protégé. En principe, on devrait appliquer au minimum 30 ml de crème solaire pour couvrir tout notre corps de façon adéquate, puis il faudrait en appliquer à toutes les 2 heures.

2. Le choix des ingrédients comme écran solaire

En effet, il existe deux types d’écrans solaires : les filtres chimiques (avobenzone, oxybenzone, octocrylène…) puis les écrans physiques (dioxyde de titane et oxyde de zinc).

Les écrans solaires minéraux (physiques) constituent une protection additionnelle puisqu’ils réfléchissent les rayons UVA et UVB, tandis que les filtres chimiques les absorbent, et certains d’entre eux ne protègent que des rayons UVB. Ils sont également plus sécuritaires puisqu’ils ne traversent pas la barrière de la peau, à condition de ne pas être sous forme de nanoparticules, et ils entrent en action dès l’application. Les filtres chimiques pour leur part, doivent être appliqués de 15 à 30 minutes avant l’exposition au soleil.

Leave a Reply